Dictionnaire de la gastronomie Lyonnaise

Bonsoir, bonsoir !

Aujourd’hui, parlons gastronomie ! Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais en ce moment, en France, plusieurs villes se battent pour accueillir le musée de la gastronomie française. Alors pour soutenir ma ville d’adoption, j’ai décidé de vous faire découvrir un petit peu les spécialités Lyonnaises !Je ne sais pas si je suis la seule dans ce cas, mais quand je suis arrivée sur Lyon, je ne comprenais RIEN à la carte des restos… Je vous propose un petit dico de toutes ces spécialités !

Bouchon : Première définition à connaître !! Le bouchon est le nom des petits restos où l’on ne mange que des spécialités lyonnaises.

Les mères : ce sont les cuisinières qui étaient à l’origine de la réputation de la gastronomie lyonnaise.

Place aux définitions culinaires :

A comme Andouillette
Bon, là, tout le monde comprend, mais la véritable andouillette lyonnaise est faite à base de veaux et non de porc. On la retrouve dans de nombreuses recettes : nature, cuite, en sandwich,…

B comme Bugnes
Petites pâtisseries frites, un peu dans le style beignet. La recette remonterait au Moyen-Age.


Photo du site atelier des chefs : recette ici !

C comme Cervelle de canut
Cet intitulé fait souvent peur (et j’avoue que quand je l’ai lu sur mon menu, j’ai tout de suite imaginé un truc pas très appétissant).
Le canut, était le nom que l’on donnait aux ouvriers tisserands de la soie (en sachant ça, l’imagination continue son petit chemin vers des trucs vraiment burk…).
En réalité, il s’agit d’un plat que l’on peut manger aussi bien en entrée qu’en dessert. Il est fait à base de fromage blanc, de crème fraîche, d’échalote, de persil et de ciboulette.


Photo du site Atelier des chefs ! Recette ici !

C comme Coussin Lyonnais
Petites friandises faites avec du chocolat et de la pâte d’amande, délicatement parfumées au Curaçao.


Photo de Wikipedia

F comme Foie de veau
L’escalope de foie de veau est un classique des bouchons !

G comme Gognandises
Petites friandises au praliné et nougatine enrobées d’une fine couche de chocolat au lait.

G comme Gras double
Non, ce n’est pas une insulte, mais de la panse de boeuf (de l’estomac quoi…) cuit. Tout comme l’andouillette, on le trouve dans plusieurs recettes.

G comme Gratton
Il s’agit de petits morceaux de gras de porcs frits, salés, puis séchés. Ils sont servis chauds ou froids durant l’apéro.

J comme Jésus
Il s’agit du nom donné à un gros saucisson sec lyonnais.

P comme Papillotes
Eh bien oui, c’est une spécialité lyonnaise ! La légende voudrait que les papillotes soient nées à la fin du XVIIIe siècle dans le quartier des Terreaux. Un jeune employé d’un confiseur eu l’idée d’envoyer des petits messages à sa fiancée qui travaillait en dessous de la boutique. Pour ce faire, il entortillait des petits mots d’amour autour de chocolats. Le patron, M. Papillot, après avoir renvoyé son employé, décida de commercialiser cette invention ! La papillote était née !

P comme Pot Lyonnais
Il s’agit d’une bouteille avec un cul très épais. Elle est d’une contenance de 46cl. Ainsi, on demande un pot des côtes ou un pot de Beaujolais suivant le vin que l’on désir.


Photo de Wikipedia

Q comme Quenelle
Prononcé « K’nelle ». Il s’agit d’une boulette de pâte qui peut être soit nature (composée de farine de blé ou de la semoule, du beurre, du lait et des oeufs), soit assaisonnée (au brochet, à la volaille, au veau, …).

Q comme Quenelle
Les quenelles sont également des petites friandises au praliné aux amandes ou noisettes enrobées de chocolat blanc.

R comme Rosette
Il s’agit encore une fois d’un saucisson, mais sec et consommé en tranche très fine.

S comme Sabodet
Encore une variété de saucisson lyonnais.

S comme Saladier lyonnais
Ce principe est hyper convivial ! En gros, on vous apporte des saladiers d’entrées et c’est à vous de vous servir ! Au menu, on vous propose : La salade de pomme de terre au hareng fumé, la salade de pied de mouton (aussi appelé Clapoton), salade de pomme de terre au cervelas, salade de lentilles aux échalotes,….

S comme Saucisson brioché
Je pense que le nom est assez clair ! =)

S comme Saucisson chaud
Un saucisson cuit et revenu dans de la sauce au vin ! Un délice !

S comme Soupe à l’oignon
Comme son nom le laisse imaginer, il s’agit d’une soupe à l’oignon, mais elle est servie avec du pain grillée, puis gratinée avec du gruyère.

T comme Tablier de sapeur
Encore une fois, l’imagination fait son petit chemin….  Il s’agit de tripe marinée dans du vin, puis panée et frite.

T comme Tarte aux pralines
Un grand classique des desserts lyonnais ! Ne pas consommer si vous n’aimez pas ce qui est sucré… J’ai trouvé une jolie recette ici !

T comme Toques
Il s’agit d’une ganache d’orange et de Grand Marnier, enrobée de pâte d’amande.

Voilà !! J’ai du en oublier, mais bon, vous avez le plus gros !!
Avez-vous déjà goûté ces spécialités ?

Bonne soirée !
A très vite !
Bisous
Marion

Publicités

6 réflexions sur “Dictionnaire de la gastronomie Lyonnaise

  1. Super ton article!! En bonne lyonnaise, je suis fan de notre gastronomie! Je n’ai pas encore déjeuné mais tu viens de me donner faim!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s