Un jour, je serai musicienne intervenante

Bonjour les amis !

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de ma future vie professionnelle. Un jour, je serais Musicienne intervenante !

602712_449359011830102_925193506_n

J’ai essayé de faire un article court et précis, mais c’est loin d’être facile ! Alors si vous avez des questions et/ou réactions, n’hésitez pas à me les faire passer en commentaires.

Qu’est ce qu’un musicien intervenant ?
Il s’agit avant tout d’un musicien qui intervient (wouhouuuuu) dans les écoles maternelles, élémentaires et dans certaines structures plus spécifiques (crèches, hôpitaux, conservatoires,….) pour faire découvrir son art aux enfants. Mais c’est aussi un pédagogue ! Il s’agit vraiment de proposer une initiation musicale aux enfants et de les faire pratiquer en se servant de base théorique (vocabulaire, gestuelle,…).

Que transmet-il ?
De la musique (ah bon ?!) : apprentissage chanson, rythmique, faire découvrir des univers musicaux divers et variés,… Mais surtout, il transmet le plaisir de faire de la musique et/ou d’en écouter ! De même, les interventions de musiciens intervenants permettent de développer une identité musicale propre à l’enfant et ainsi de trouver le ou les styles qu’il apprécie.
Mais, ce qui m’a frappé la première fois que j’ai vu une musicienne intervenante en action, c’est de voir les enfants s’ouvrir, se désinhiber, se surpasser… Et ça, c’est génial !

2207953103

La formation ?
Un musicien intervenant est une personne qui a obtenu son DUMI (Diplôme Universitaire de Musicien Intervenant). Cette formation universitaire se déroule en 2 ans dans un des 9 CFMI (Centre de Formation de Musicien Intervenant) de France. Pour ma part, je suis à celui de Lyon. Le cursus est organisé autour d’une formation musicale, pédagogique, générale et de stages pratiques. Cette formation est possible 2 ans post bac et sur concours. Seul 20 personnes maximums par années seront acceptées pour intégrer le CFMI.

Mon expérience  au CFMI de Lyon :
Ceci est purement personnel et c’est l’avis d’une étudiante de 1ère année (qui rentre en deuz’ à la rentrée^^). Il sera sûrement différent si vous parlez avec un musicien intervenant qui a 20 ans de bouteille derrière lui.
L’équipe enseignante de Lyon nous propose des enseignements de qualités et un programme varié (slam, beat box, musique et danse afro-cubaine, darbouka, création de chanson, apprentissage de la guitare, musique électronique,…). Grâce à cette équipe, j’ai appris beaucoup sur la musique, mais également sur moi ! J’apprends à me dépasser chaque jours, à trouver mes points forts (musicaux et personnels), mais également mes points faibles.
Ce métier me plaît car il y a énormément de possibilités de choix de carrières (bien que la principale soit de pratiquer dans les écoles). Et surtout, on n’arrête jamais d’apprendre ! La musique est un domaine tellement vaste… Après une licence en musique et musicologie et 1 an au CFMI, j’ai l’impression de simplement toucher du bouts des doigts cet art ! De même, durant les activité proposées aux enfants, j’aime pouvoir faire découvrir la musique aux enfants, mais également les sensibiliser à d’autres arts (l’expression corporelle, l’expression écrite/orale, la photographie, le dessin,…).
Durant cette première année, j’ai pu découvrir le monde de la crèche, de l’école maternelle et de l’école élémentaire. Et je pense être plus à l’aise avec la petite enfance (ouais, + c’est grand, + c’est bête !).
Je pense que les musiciens intervenants sont importants dans les écoles et autres infrastructures. Ils permettent la création de projet, habitue les enfants à avoir plusieurs enseignants, apporte des connaissances, certaines pratiques supplémentaires, une ouverture d’esprit… Je ne dis pas que les enseignants sont incapables en musique, loin de là ! J’en ai rencontré qui faisaient vraiment des activités musiques très très chouettes et c’est super agréable de travailler en partenariat avec eux ! Mais la plupart sont démunis face à cette matière (« je chante faux », « je n’ose pas chanter devant les enfants de peur d’être jugé »,…). En fin d’année, c’est très gratifiant d’entendre les enseignants nous dire qu’ils se sentent plus en confiance avec leurs voix (avec eux-mêmes quoi!).
Cependant, c’est un emploi qui demande beaucoup d’énergie. En moyenne, un musicien intervenant voit 6 classes différentes par jours ! Donc il est obligé de faire plusieurs écoles dans la semaine (plusieurs écoles qui ne sont pas forcément à côté les unes des autres). Cela demande beaucoup d’organisation pour créer les séances et gérer son matériel ! Mais sinon, c’est du bonheur =)

3182702404bis

Voilà les râleurs et les râleuses !
Connaissiez-vous ce métier ?
Je vous fais plein de bisous !
A très vite !
Marion

Publicités

10 réflexions sur “Un jour, je serai musicienne intervenante

  1. c’est un chouette métier ! Mon fils va avoir 4 ans et à commencé l’école à 2 ans et demi… Ce qu’il préférait en toute petite section, c’était « le musicien » ! Du coup, maintenant, il connait les instruments et les reconnait…
    Bonne continuation à toi !

    J'aime

    • ça me fait chaud au coeur ton petit témoignage !
      J’adore quand on arrive dans l’école et que les enfants arrivent en courant vers moi en criant « LA MUSICIENNE !!!!!! » ! C’est trop mignon ! =)
      Bisous et merci

      J'aime

  2. Je ne connaissais pas ce métier avant que tu n’en parles.
    Un musicien intervenant doit beaucoup bouger du coup. Ou alors il a un secteur précis où il peut travailler?

    C’est vraiment sympa de faire le métier qu’on aime! Mon amoureux (auteur BD et illustrateur jeunesse) fait aussi des interventions avec des enfants comme des ateliers dessins ou BD ( primaire ou collège) de temps en temps et il adore ça. Il trouve bien de pouvoir apporter et transmettre sa passion à des jeunes.

    Je te souhaite plein de bonne chose dans ce métier du coup! Et une bonne dernière année d’étude!
    Bises

    J'aime

    • Oui, le métier de musicien intervenant fait beaucoup bouger. Mais en règle général, tu es embauché par une mairie, donc tu restes dans le même secteur. ça demande « juste » une bonne organisation. =)

      ça doit être sympa de faire des ateliers autour de la BD, car les gamins adorent ce style.Si ton chéri a un site, j’aimerai bien voir ce qu’il fait =)

      Merci beaucoup pour ton superbe message (comme d’habitude ^^).
      Bisous

      J'aime

  3. Oui, quel beau métier! 😉
    Je rajouterai à tout cela que les aptitudes que développe la musique ne s’arrêtent pas à la porte du cours, mais permettent à l’enfant de les réutiliser consciemment ou non pour les autres enseignements (la concentration, la mémoire, être à l’aise et plus en confiance dans le groupe classe, etc…). Pour les tout-petits cela passe aussi par une stimulation sensori-motrice qui permet un bon développement. L’enseignant et le groupe classe tissent des liens particuliers grâce à la musique, ce qui a son importance! Et si un enfant éprouve des difficultés dans d’autres matières plus « scolaires », la musique est là aussi pour lui montrer qu’il peut réussir si la manière d’apprendre est différente…et ça pour moi ça n’a pas de prix!

    J'aime

  4. Vraiment très intéressant ce post, je ne connaissais pas forcément ce métier mais je te souhaite de réussir dans cette voie, bises 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s